Témoignages

Expérience migraine
Un jour, ce mal de tête, qui d'habitude, n'était que ponctuel et anodin, s'est transformé en mal plus prononcé, enfoncé, mal aimé.
Cette impression que ce mal qui a trouvé un nom, la migraine est si bien installé parfois, si à l'aise là où il est qu'il ne partira pas;
Derrière les yeux, au plus profond de mon crâne, il est là durant ces crises, qui parfois sont rapprochées.
La migraine inflige une double peine
La migraine inflige une double peine. Celle de la douleur incapacitante, surtout, mais aussi celle du jugement souvent sévère des autres.
Mon entourage connaissait bien le processus migraineux qui deux ou trois fois par semaine m'entrainait dans un petit enfer. C'était souvent mon épouse qui décelait sur mon visage les premiers signes avant coureurs de ce méchant mal, avant même que je ne m'en rende compte moi-même.
Le radar des souffrances
Je fais partie de ces gens soi-disant lunatiques et saturniens, les angoissés de la planification des semaines. En effet, je suis migraineuse, mi-graine, mi-Moi et « moitié-graine » : cette partie de moi représente le deuil de tout ce que je ne pourrai pas faire et qui restera comme une graine coincée dans mon cervelet et vouée à la stérilité. Il y a mille activités que je ne mettrai pas dans mon agenda car je sais que ces jours-là, je serai « malade », hors d'état de fructifier.
Rejoindre le forum Sos Migraine vous offre un nouvel espace de discussion libre.

Ce forum de discussion dédié à la migraine est destiné à donner la parole à tous ceux qui désirent partager et exposer leurs expériences ou tout simplement à ceux qui souhaitent poser des questions et bénéficier du vécu des autres.
Entrer

Actu santé

Du nouveau pour le DESERNIL ?

L'agence Européenne des Médicaments venant d'approuver la validité du methysergide (DESERNIL) dans le traitement préventif de la migraine et des algies vasculaires de la face,

France vs États Unis : match nul pour la migraine !

Malgré des résultats de recherche sans cesse toujours plus intéressants, les vocations de migrainologues sont toujours aussi rares en France comme aux États Unis.